Francine Lalonde


Déplacements/ Displacements
Accumulations/ Accumulations
15 – 25 septembre 2022
PRODUIT RIEN, 6909 rue Marconi, Montréal, QC, H2S 3K2
Jeudi – Vendredi : 13 – 18h
Samedi – dimanche : 13h -17h. VERNISSAGE : Jeudi 15 septembre, 17h – 19h
Déplacements 2018-2021 Installation vidéo, 10 min 10 s
Accumulations 2021-22
Installation-vidéo, 6 min 55 s
« of 4 »
Francine Lalonde présente deux installations vidéos et du dessin. C’est en cherchant comment parler de son expérience de l’espace physique, alors qu’elle n’en avait plus après avoir dû quitter son atelier, que la vidéo d’animation s’est imposée pour incarner autrement ses préoccupations spatiales.

DÉPLACEMENTS s’est construite à partir d’images photographiques et vidéographiques diverses  captées lors de parcours de découverte en Europe et au Québec. Cette transposition poétique – et les dérives imaginaires qu’elle a provoquées – contient des résidus architectoniques et de la nature qui l’ont séduite et dont elle a voulu livrer l’effet de proxémique et les affects qu’ils ont suscité. En travaillant au montage en fonction d’un horizon panoramique pour mieux embrasser l’expérience de la vision en mouvement et du temps que prend le déplacement, elle a voulu transmettre une expérience visuelle, kinesthésique et analytique. Telle la sculpteure qu’elle est également, elle a assemblé des suites fluides d’images fixes et en mouvement qui découlent souvent de procédés constructifs. Leur superposition condense différents points de vue simultanés qui glissent l’un dans l’autre pour construire un temps augmenté.
 
ACCUMULATIONS découle de l’observation obsessionnelle de points de vue variés sur l’espace d’atelier de l’artiste (son appartement) pendant le confinement dû à la pandémie, et qui s’accumulent. Il en a résulté la transposition d’une méditation active, sous forme de dessins, pour survivre à l’ennui et à l’isolement, connaître un lieu profondément et le transcender dans une vidéo. Certains dessins ont évolué en des reliefs architectoniques qui glissent et se dissolvent peu à peu dans le blanc qui recouvre progressivement la séquence inférieure de l’installation.

Francine Lalonde fait du dessin, de la sculpture et de la vidéo d’animation. Inspirée par une conception phénoménologique de l’espace et l’expérience de s’y déplacer, elle explore des micro-territoires et fait de cette activité la métaphore d’une exploration de la psyché. Elle a enseigné les arts visuels au cégep Édouard-Montpetit jusqu’à récemment et fait toujours de la rédaction/traduction. Depuis 1986, elle a exposé à Montréal, au Canada et en Europe. Elle vit et travaille à Montréal.

L’artiste remercie Aaron Pollard, Paul Smith, Le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des Arts du Québec et le Kunstsammlung Austria, ainsi que Paul Litherland et Karen Trask pour la merveilleuse aventure qu’est l’espace-projet PRODUIT RIEN.
 
lalondewaverly@gmail.com
http://FrancineLalonde.com



For this exhibition, Francine Lalonde presents two video installations and several drawings. Obliged to leave her studio and now without a workspace, animating images through video became a way of embodying her spatial concerns.  DISPLACEMENTS is composed of photographic images and videos taken on Lalonde’s various travels throughout Europe and Québec. These poetic sequences –imaginary shifts in time and space – contain remnants of architecture and nature that appealed to her – displacements emphasizing the relational distance and closeness she experienced to the landscape.
 
In order to create a visual, kinaesthetic and analytical representation of her experience of vision in motion – the horizon drifting as she walks, she edited the videos keeping a panoramic horizon in mind.
 
Sculptor as well as a video artist, Lalonde has assembled a fluid series of still and moving images emerging from constructive processes. Creating movement through the superimposition of still images, she condenses different but simultaneous points of view that meld into each other to produce an augmented moment in time.
 
ACCUMULATIONS – a series of drawings transposed into video are the result of obsessive observations from various points of view of the artist’s apartment – now studio, during the pandemic. Drawing became a meditative tool for surviving the isolation and boredom of confinement. Translating the drawings into video allowed for an even deeper understanding of place. Some of the drawings developed into architectonic reliefs that merge, slowly dissolving into white and progressively take over the visual plane.
 
Francine Lalonde makes drawings, sculpture and video animations. Inspired by a phenomenological conception of space and the experience of moving within space, she explores micro-territories making this activity a metaphor of the exploration of the psyche.
Until recently, she taught visual arts at the cégep Édouard-Montpetit and continues to work as an editor and translator. Since 1986, she has exhibited her work in Montreal, Canada and Europe. She lives and works in Montreal.

The artist would like to thank Aaron Pollard, Paul Smith, The Canada Council for the Arts, le Conseil des arts et des lettres du Québec and the Kunstsammlung Austria, as well as Paul Litherland and Karen Trask for the wonderful project which is PRODUIT RIEN.

lalondewaverly@gmail.com
http://FrancineLalonde.com